Ouais y a une satisfaction à faire cet article sur ce blog. Et surtout je  le fais pour mes Blogpotesses et Blogpoteurs pas très bien informés par leurs journaleux assez protectionnistes.

A quatorze heures dix-sept, heure d'Europe centrale, (GMT+01:00) Amsterdam, Berlin, Berne, Rome, Stockholm, Vienne, un évènement extraordinaire c'est passé dans notre petit Pays. Plus du côté des Bourbines que des Romands. Mais évènement qui mérite d'être relaté ici, surtout qu'il arrive chez nos compatriotes latins, les Tessinois.

Le massif du Gothard est vaincu. Un tunnel vient de voir le jour ce jour. Et selon la formule consacré, la mère et l'enfant se portent bien.

Le plus long du monde. C'est par ces mots que le tunnel du Gothard, dont le percement final a lieu aujourd'hui, est le plus souvent défini. Mais ces 57 kilomètres-là ne constituent pas le seul fait intéressant. Tour d'horizon du tunnel du Gothard à travers un monde de chiffres et de dates.

Avec ses 57 km, le Gothard est le tunnel le plus long du monde. [AlpTransit Gottard SA]

Quelques chiffres

57 kilomètres

C'est la longueur du plus long tunnel du monde. Le Gothard dépasse ainsi le record du tunnel du Seikan, au Japon, qui fait 54 km de long.

50 degrés

L'air ambiant à l'intérieur du tunnel lors du forage de la roche peut faire atteindre cette température. Impossible de travailler par cette chaleur-là. Raison pour laquelle un maximum a été fixé (28 degrés). D'autant que le taux d'humidité est extrêmement élevé.

28 degrés

C'est le maximum légal pour le travail des mineurs. Le tunnel est donc équipé d'un climatiseur pour faire baisser la température.

70%

Le taux d’humidité à l’intérieur du tunnel avoisine ce taux lors des travaux. La pénibilité du travail des ouvriers n'en est que plus grande.

8 mineurs décédés sont à ajouter à la liste

Il y a bien d'autres chiffres, mais j'vais pas te barber avec ça si tu veux un lien, va ici  Maintenant à quoi sert cet ouvrage ? Ben à relier le Nord au Sud par les TransAlpines ferroviaires. Immense avantage pour le transport des marchandises par le train. Des containeurs parviendront d'Amsterdam jusqu'à l'Italie sans être confrontées à l'énorme problème du massif alpin.

En directe, depuis le Luxembourg, les Ministres européens ont félicité les Autorités, les Ingénieurs, les Mineurs et le Peuple suisse pour cette immense réussite.

Il est à regretté, que pour une pincée de Dollars, des peanuts, que le projet d'établir une cheminée depuis ce tunnel jusqu'au plateau de Sedrun. Il aurait fallu construire un gare évidemment, mais quel atout touristique, du train aux pistes de ski du canton des Grisons. Le projet était merveilleusement grandiose, mais en regard du coût total de l'ouvrage, l’investissement n'aurait pas peser bien lourd.

Fichier:Joseph Mallord William Turner 028.jpg

La Légende du Pont du Diable

L'origine du pont est associée à une légende. Les habitants voulaient construire un nouveau pont en pierre. Un étranger se proposa pour ce labeur mais exigea en échange la vie de la première personne qui traverserait l'ouvrage. Les habitants acceptèrent et le pont fut construit en trois jours mais personne ne l'emprunta : les gens s'étaient rendu compte qu'ils avaient eu affaire au diable. Quelqu'un envoya alors un bouc pour traverser le pont. Le diable, hors de lui, voulait jeter un rocher pour détruire le pont et punir les Uranais mais il manqua sa cible. Une variante de l'histoire dit qu'une femme pieuse traça une croix sur la pierre ce qui découragea le diable qui prit la fuite en lachant le bloc. Le rocher tomba près de Göschenen où la « Pierre du diable » est toujours visible.

Fichier:Picswiss UR-30-01.jpg

Mais il fallu construire un deuxième pont pour le passage des diligeance

Fichier:Pont du diable01.jpg

Et aujourd'hui à 14h47

A 14h17, le tunnelier a effectué la jonction entre Faido (TI) et Sedrun (GR). [Reuters]

Bravo les constructeurs, mais restent encore sept à dix ans de travaux !